Denis Blondin, auteur, comédien et metteur en scène est né le 1er octobre 1953.  C’est à 10 ans qu’il a écrit sa première pièce « Les boules noires » dans le cadre d’un carnaval pour le secteur St-Jean-Bosco à Hull.  Pièce qu’il présenta devant une salle de 300 personnes.

Vingt ans plus tard, Denis Blondin reprend sa plume.  En 1986, il fonde la Troupe de théâtre Markalou dont le nom tire son origine des prénoms de ses deux enfants, Marc-André et Marilou.

En 1988, dans le cadre d’un défi théâtral, il écrit, met en scène et présente en-deça de 18 heures, la pièce « J’me suis payé une dépression ».  Depuis, il roule sa bosse à une allure d’enfer.  Il a écrit et mis en scène plusieurs pièces et elles ont toutes remporté un succès fou.

A ses débuts, il a parcouru avec sa remorque plusieurs villes du Québec et de l’Ontario de Fort-Coulonge à Montréal et de Maniwaki à Cornwall pour présenter des spectacles.  Puis, c’est à l’automne 1998 qu’il a inauguré son théâtre « Le Café-Théâtre Markalou ».  Jusqu’à ce jour, plusieurs milliers de personnes de l’Outaouais et d’ailleurs ont vu ses spectacles.

De par son désir d’enseigner aux gens la beauté et l’art du théâtre de vaudeville, Denis Blondin ouvre en 1991 son école de théâtre.

Denis Blondin adore écrire des comédies et des mélodrames, mais sa passion est le vaudeville.  Son plus gros succès est sans aucun doute la comédie « Last Call ».  Il fut tellement populaire dans le rôle d’Alcide, le personnage principal de la pièce, qu’à la demande générale, il a dû écrire « Last Call II, Last Call en France et Alcide et sa douze ».

Tous s’accordent pour dire qu’il est le descendant des « Olivier Guimond, Paul Berval, Gilles Latulippe, Denis Drouin, etc. ».

Comme Denis le dit souvent, le théâtre est sa vie et sa vie est le théâtre

 
© 2006 Café-Théâtre MARKALOU. Tous droits réservés.